Remèdes, outils et techniques


Chicorée sauvage bisLes différentes formations que j’ai suivies m’ont permis d’acquérir des compétences dans plusieurs domaines de la phytothérapie (terme général qui désigne l’utilisation des plantes en thérapie).

Quelques-une sont présentées brièvement ci-dessous de même que certaines techniques manuelles et corporelles.

Les remèdes :

  • Les tisanes (infusion, décoction, macération de plantes sèches ou fraîches) permettent d’absorber des principesactifs végétaux de manière très simple tout en amenant un apport d’eau important. Elles sont utilisées dans tout processus de drainage.
  • L’aromathérapie (thérapeutique utilisant les huiles essentielles des plantes obtenues par distillation) est particulièrement utilisée dans les domaines infectieux (atteintes bactériennes, virales, fongiques ou parasitaires) et neuro-endocriniens (stress, fatigue, hyper-sensibilité, angoisses).
  • Les teintures-mères (préparations à base de plantes macérées dans de l’alcool) sont préconisées dans un travail symptomatique rapide ou à plus long terme dans un processus de modification du terrain physique et psychique de la personne.
  • La gemmothérapie (thérapeutique utilisant les bourgeons des plantes sous forme de macérât glycériné) est principalement utilisée dans la sphère physique. Contenant plus d’acides aminés et de substances de croissance que la plante dans sa forme adulte, les bourgeons sont principalement utilisés pour leurs vertus régénérantes et revitalisantes.
  • JoubarbeLes élixirs floraux (macérations de fleurs dans de l’eau pure) sont prioritairement utilisés dans la sphère psycho-émotionnelle (états d’âme aigus ou chroniques) et peuvent participer à l’émergence de certaines prises de conscience. Leur action est subtile et suit le rythme et l’évolution de la personne.
  • Parallèlement au règne végétal, les règnes animal et minéral peuvent également être sollicités dans certains cas. Il s’agit entre autres d’organothérapie, de sérothérapie, d’oligothérapie (oligo-éléments), d’utilisation de sels minéraux, d’élixirs de cristaux ou de lithothérapie.


Les outils et techniques :

  • L’iridologie est une technique qui consiste à observer la partie colorée de l’œil, l’iris. L’examen iridologique est très bref, il se fait à l’aide d’une loupe et d’une petite lampe qui permettent de mettre en évidence certaines particularités de l’iris imperceptibles à l’œil nu.
  • La chromothérapie est une technique énergétique qui utilise la lumière et la couleur. La lumière polarisée(traversant ou non un filtre de couleur) est diffusée soit sur le corps entier, par balayage, pour un travail global, soit sur une région précise afin d’agir localement (cicatrices, points d’acupuncture, zones réflexes) en stimulant la circulation de l’énergie.
  • L’ostéopathie douce est une technique de toucher délicat qui vise à relancer et réguler le mouvement respiratoire primaire présent dans l’organisme entier. Les parties du corps principalement sollicitées sont la tête (occiput) et le bas du dos (sacrum).
  • Le toucher thérapeutique est une approche énergétique qui permet d’amener un grand bien-être, de diminuer les stress, douleurs et tensions ainsi que d’apaiser les émotions ou pensées envahissantes. Il s’agit de contact doux en différents endroits du corps, la personne est allongée et reste habillée.

Les descriptions de ces remèdes, outils et techniques sont des données empiriques non généralisables issues des constats observés dans ma pratique.



logoRVBdef



© Tous droits réservés 2010 www.naturetherapie.ch
Dernière mise à jour: 31 janvier 2016

Comments are closed.